Les vertus de l’oubli

Posté par aloha le 29 août 2013

 

 Il permet d’échapper aux idées maniaques, aux ratiocinations et procrastinations obsessionnelles. Quand nous oublions, tout est neuf. « Tu peux m’ouvrir cent fois les bras. C’est toujours la première fois », chantait Jean Ferrat d’après Aragon. Tout est frais. Nous passons notre vie à enchainer quotidiennement les mêmes gestes: nous nous brossons les dents après notre petit déjeuner nous allumons notre ordinateur en arrivant au travail… L’oubli nous sort du train-train. Si nous ne fonctionnons qu’avec des souvenirs, nous passerions notre temps à nous répéter. Plus on répète, moins l’on pense. A l’inverse, plus nous oublions, plus nous inventons. Oublier nous libère, nous rend ouverts à la surprise, disponibles.

Simon Daniel Kipman

 

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus